Aller au contenu principal

hybreeze© – une affaire qui roule : 100% sans CO2

L'hybreeze© nécessite de l'eau de pluie normale (H2O) et de l'énergie solaire provenant d'un système photovoltaïque. Grâce au processus d'électrolyse, cela permet de produire de l'hydrogène (H2) et de le stocker à long terme dans des bouteilles de gaz. Le produit "déchet" de cette conversion est l'oxygène (O2).

Dès que l'énergie ne peut plus être couverte par le système solaire ou le stockage quotidien, l'hybreeze© s'allume et libère de l'électricité pour l'autoconsommation via la batterie à combustible. Le résultat de ce processus est l'eau (H2O), qui est à nouveau utilisée pour la production d'hydrogène (H2). 

Une affaire qui roule : 100% d´oxygène sans CO2 et en plus sont produits comme sous-produit, de l´oxygène pur et de l´eau propre.

Le mythe de l'hydrogène

Avant d'expliquer le contexte technologique de notre système de stockage à long terme, nous voudrions dissiper le mythe de l'"hydrogène", rétablir les faits et vous demander de jeter un regard sans préjugés sur cette technologie, dont la ressource est en fait disponible dans le monde entier en quantité illimitée : l'eau !

Dans chaque atelier de tôlerie, il y a des bouteilles d'oxygène et elles sont utilisées pour les travaux de soudure. Dans chaque hôpital, l'oxygène (O2) est nécessaire à la ventilation. Et qui crie : Dangereux ! Dangereux ! Personne. Nous trouvons des bouteilles de gaz partout dans notre vie. Qu'elles contiennent de l'oxygène, du propane, du méthane ou de l'hydrogène, nous connaissons leur manipulation et elles ont fait leurs preuves depuis près de 100 ans. Elles sont considérées comme sûrs et sans problème.

Nous ne savons pas pourquoi, mais avec l'hydrogène (H2), beaucoup de gens ont des craintes et le présentent comme extrêmement dangereux. Oui, il est inflammable lorsqu'il est mélangé à de l'oxygène. Il brûle, comme n'importe quel autre gaz. Saviez-vous que l'oxygène est beaucoup plus réactif que l'hydrogène ? Et cet hydrogène se dissipe généralement plus vite qu'il ne peut brûler - contrairement à l'essence, qui peut produire de terribles incendies. Et avec cela, bien sûr, nous conduisons des millions de voitures sur nos routes chaque jour. L'hydrogène s'échappe toujours rapidement vers le haut, ne s'enfonce pas dans le sol comme le propane et s'y accumule dans de dangereuses mares de gaz. L'hydrogène ne pose pas de problème lorsqu'il est bien ventilé.

Une bouteille de gaz normale à usage domestique a une pression de 35 bar. Dans les applications industrielles, comme un réservoir d'hydrogène pour un véhicule, on utilise 300 bar. L'hydrogène d'un hybreeze© est stocké dans une bouteille de gaz de 30 bars disponible dans le commerce, comme celle que vous utilisez pour votre barbecue de jardin.