Aller au contenu principal

Quelle est la durée de vie d'une batterie au sodium ?

La durée de vie d'une batterie, quel que soit son type, dépend de divers paramètres tels que la température (plomb, lithium), la profondeur de décharge (toutes les batteries), les courants de charge et de décharge (toutes les batteries), la durée de stockage avant utilisation (lithium, plomb), etc.

Un paramètre important est la puissance de charge et de décharge (intensité du courant de charge et de décharge). Si une batterie est très chargée, comme dans un véhicule électrique, elle ne vivra pas aussi longtemps que si elle est rarement déchargée, comme dans un système ASI.

La profondeur du cycle joue également un rôle. Pour la batterie de sel, cela peut être vu dans le graphique suivant. Il convient de noter que cette courbe est une courbe « synthétique » dérivée de tests cellulaires accélérés en laboratoire. Après tout, on ne peut pas attendre 20 ans pour passer les tests. Le diagramme montre une espérance de vie, c'est-à-dire une durée de vie moyenne pour un cycle standard.


Quel est le comportement de charge d'une batterie au sodium ?

La batterie sodium-nickel est une batterie « cosy ». Il se charge lentement. La batterie elle-même – sans tenir compte de la puissance de l'onduleur – peut absorber environ 2 kW de puissance au maximum et seulement pendant une courte période (1 heure) lorsque la batterie est presque vide. La batterie saline n'est donc pas adaptée pour absorber les pics de production PV importants et de courte durée.

Si des pics de production PV plus importants doivent être utilisés afin de réduire la livraison de retour au réseau électrique, une combinaison de batterie et de stockage thermique est recommandée. Le stockage sur batterie prend alors en charge l'alimentation de base de la maison avec sa propre électricité et le stockage thermique (canne à chaleur ou pompe à chaleur) stocke un surplus supplémentaire sous forme d'eau chaude.


Combien de temps faut-il pour charger complètement une batterie au sodium ?

Le temps nécessaire pour que la batterie au sodium soit chargée à 100 % dépend de l'état de charge initial. Il faut environ 11 heures pour charger complètement une batterie complètement vide. 

Le diagramme donne un aperçu des temps de chargement. En cliquant sur l'image, celle-ci s'affiche en grand format. 


Quel est le comportement de décharge d'une batterie au sodium ?

En général, une batterie au sodium peut se décharger plus vite qu'elle ne peut être rechargée. Un stockage de sodium de 9 kWh peut être déchargé avec une puissance continue de 6 kVA maximum. 

En raison de la résistance interne de la batterie, la température interne de la batterie au sodium augmente lorsque les courants de décharge sont importants. La batterie peut fonctionner avec une température interne comprise entre 265° Celsius et 350° Celsius. Cela signifie que cette batterie a la plus grande plage de température de fonctionnement de toutes les batteries connues.

Le diagramme montre le contenu énergétique de la batterie à différents taux de décharge.


Quelle est la quantité d'énergie nécessaire pour amener une batterie au sodium de 9 kWh à la température de fonctionnement (250° C) ?

Pour amener une batterie au sel de 9 kWh à la température de fonctionnement, il faut 9 kWh et il faut environ 6 à 8 heures, au maximum 12 heures. Si la batterie au sodium est chauffée par le courant électrique normal, les coûts en Suisse ne s'élèvent qu'à environ 2 CHF – en Allemagne, ils sont d'environ 3 EUR. Bien entendu, la batterie peut également être chauffée par votre propre système photovoltaïque.


Quelle est la quantité d'énergie nécessaire pour maintenir la batterie au sodium de 9 kWh à la température de fonctionnement ?

En moyenne, 120 watts sont nécessaires pour l'autoconservation de la température de fonctionnement par batterie au sodium de 9 kWh. La batterie a un rendement de 90 % à un cycle standard de C/5. Cela signifie que la batterie a besoin d'environ 10 % pour maintenir la température de 250° C.


Avec quelle puissance maximale les batteries peuvent-elles être déchargées ?

Chaque type de batterie s'échauffe pendant la décharge car une batterie possède une « résistance interne ». La résistance interne de la batterie au sodium est supérieure à celle d'une batterie lithium-ion (LIB). Ainsi, la batterie au sel se réchauffe plus rapidement qu'une batterie LIB. Pour éviter la surchauffe de la batterie au sodium lors d'une décharge rapide (température interne > 330° Celsius), innovenergy a limité cette puissance de décharge à 100 A par batterie, ce qui correspond approximativement à une puissance de décharge de 5 kW.

Le salidomo© ECO est un système monophasé avec un onduleur à batterie unique d'une capacité de 2,4 kW (ou 3 kVA). L'onduleur peut tirer 2,4 kW de puissance de la batterie.

Le salidomo© 9 est un système triphasé d'une puissance nominale de 7,2 kW (ou 9 kVA). Les trois onduleurs de batterie pouvaient tirer environ 7 kW d'une seule batterie au sodium. Toutefois, en raison de la batterie, il n'est possible d'extraire qu'un maximum de 5 kW. Avec le salidomo© 18, en revanche, la totalité de la puissance de l'onduleur de 7,2 kW peut être prélevée sur les deux batteries au sodium.

Le salidomo© EXT 27/36 est également un système triphasé avec une puissance nominale de l'onduleur de batterie de 12 kW (ou 15 kVA). Les trois batteries du salidomo© EXT 27 peuvent fournir un maximum de 15 kW ; les quatre batteries du salidomo© EXT 36 la totalité des 20 kW. Les trois onduleurs de batterie, quant à eux, peuvent extraire un maximum de 12 kW de puissance des batteries salidomo©.

Cette puissance de décharge s'applique à une température de fonctionnement de 25° Celsius. Si la température augmente, la puissance de l'onduleur diminue – c'est ce qu'on appelle le « déclassement ».

Voir également la fiche technique des onduleurs :